Un cybercriminel financier d’origine russe écope de 9 ans de prison ferme dans une prison américaine

Un homme d’origine russe âgé de 29 ans et résidant à Los Angeles a été condamné à plus de 9 ans d’emprisonnement pour avoir volé des informations sur près d’un demi-million d’ordinateurs, mais aussi pour avoir trafiqué des dizaines de milliers de numéros de carte de crédit sur des forums russophones dédiés à la cybercriminalité.

Un hacker riche et très doué

Alexander Tverdokhlebov a été arrêté en février et a plaidé coupable pour fraude électronique. Un tribunal fédéral l’a condamné à 110 mois de prison. Selon les documents judiciaires, Tverdokhlebov était un membre actif de plusieurs forums de cybercriminalité, et était principalement engagé dans des affaires de blanchiment d’argent, en vendant des données confidentielles volées et des logiciels malveillants depuis au moins 2008.

Tverdokhlebov a offert plusieurs services illégaux sur ces forums souterrains, y compris l’échange d’outils, de services, et d’informations personnelles et financières. Le hacker russe a également opéré plusieurs botnets, c’est-à-dire un réseau d’ordinateurs professionnels ou domestiques compromis qui sont contrôlés par des pirates informatiques. Ce procédé peut être utilisé pour voler des informations bancaires et financières sensibles. À diverses occasions, entre 2009 et 2013, Tverdokhlebov a affirmé sur les forums souterrains qu’il a volé au moins 40 000 numéros de carte de crédit et pouvait contrôler jusqu’à 500 00 ordinateur infecté.

Selon les procureurs, Tverdokhlebov a volé des informations financières sensibles provenant d’au moins 100 victimes. La justice américaine estime que les pertes se situent entre 9,5 et 25 millions de dollars.

Des sommes importantes ont été saisies

Tverdokhlebov a émigré depuis la Russie en 2007 et a ensuite obtenu la citoyenneté américaine. Il a également embauché deux jeunes russes, qui étudiaient aux États-Unis, pour retirer des fonds d’un compte bancaire compromis. Au moment de son arrestation, les autorités fédérales ont saisi l’équivalent d’environ 5 millions de dollars en Bitcoin et 272 000 $ en espèces.

Le reste de sa famille se trouve encore en Russie, et le seul lien significatif qu’il a aux États-Unis est une relation avec une femme russe qui vit en Russe. Tverdokhlebov a également épousé une citoyenne américaine en 2009, mais ils ont fini par divorcer.