Comment devenir un pirate informatique en col blanc ?

Le piratage éthique est le choix de carrière idéal pour les personnes intéressées par la résolution de problèmes, la communication et la sécurité informatique. Voici ce qu’il faut pour devenir un pirate informatique en col blanc.

D’abord, c’est quoi un pirate informatique en col blanc

Un pirate à col blanc est une personne qui fait du piratage éthique et qui utilise des techniques de test de pénétration pour évaluer la sécurité informatique d’une entreprise et identifier les vulnérabilités. Le personnel de sécurité informatique utilise ensuite les résultats de ces tests de pénétration pour corriger les vulnérabilités, renforcer la sécurité et réduire les facteurs de risque pour le réseau informatique de l’entreprise.

En quoi consiste le piratage éthique ?

La réalisation de tests de pénétration n’est jamais une tâche épisodique. Cela implique beaucoup de préparation et de planification, ce qui inclut l’autorisation explicite de la direction pour effectuer des tests et la garantie d’avoir une procédure sûre et fiable. Ces tests impliquent souvent l’utilisation des mêmes techniques que celles utiliser par les hackers en vrai pour s’introduire dans un réseau.

Quelles compétences faut-il avoir pour devenir un pirate informatique en col blanc ?

Le piratage éthique implique une grande faculté en matière de résolution de problèmes, mais aussi des compétences en communication. Un pirate informatique en col blanc exige également un minimum d’intelligence et de bon sens, de solides compétences techniques et organisationnelles, un jugement impartial et la capacité de supporter la pression.

Dans le même temps, un pirate informatique en col blanc doit penser comme un véritable hacker mal intentionné. Il doit donc avoir les mêmes objectifs néfastes et les mêmes comportements déviants. Parmi les pirates en col blanc les plus compétents, on retrouve de vrais hackers qui ont été capturés et, pour diverses raisons, ont décidé laisser tomber leur ancienne vie de criminel pour mettre leur compétence au profit d’une cause plus noble.