Auteur : Julie

Avira et Kaspersky font partie des meilleurs antivirus sur Windows 10

Avira et Kaspersky font partie des meilleurs antivirus sur Windows 10

Choisir un antivirus
Quel que soit le programme antivirus que vous utilisez pour protéger Windows 10, les chances sont plutôt bonnes pour que votre ordinateur soit en sécurité. Néanmoins, si vous disposez d’un logiciel antivirus Avira ou Kaspersky, ils vous protègeront avec un logiciel intuitif qui ne mettra pas de stress excessif au reste de votre PC. Avira et Kaspersky restent au top AV-TEST, un cabinet de sécurité informatique basé à Madgeburg, en Allemagne, évalue périodiquement toutes sortes de logiciels antivirus et son tout dernier cycle de tests s’effectue sur Windows 10. Comme d’habitude, l’entreprise a évalué une grande variété de programmes dans trois catégories : la protection, la performance, et la facilité d’utilisation. Chaque catégorie possède un score maximal de 6 points pour un total potent
Des millions de périphériques Android utilisant une puce Wi-Fi Broadcom peuvent être piratés à distance

Des millions de périphériques Android utilisant une puce Wi-Fi Broadcom peuvent être piratés à distance

L'actualité du piratage
Google a publié sa dernière mise à jour de sécurité mensuelle pour les appareils Android, y compris un correctif qui corrige un bug sérieux dans certains chipsets Wi-Fi Broadcom qui affecte des millions d’appareils Android, ainsi que certains modèles d’iPhone. BroadPwn, une vulnérabilité classée critique Cette faille s’appelle BroadPwn et elle permet l’exécution de code à distance. Elle est présente sur la famille de chipsets WiFi BCM43xx de Broadcom, qui peut être déclenchée à distance sans interaction entre les utilisateurs. Ce bug permet donc à un hacker d’exécuter un code malveillant sur des appareils Android ciblés avec des privilèges kernel. La vulnérabilité BroadPwn (CVE-2017-3544) a été découverte par Nitay Artenstein, chercheur chez Exodus Intelligence. Il affirme que le chip
L’arrivée des solutions ATP de Symantec signe-t-elle la fin de l’antivirus traditionnel ?

L’arrivée des solutions ATP de Symantec signe-t-elle la fin de l’antivirus traditionnel ?

Mieux se protéger
Symantec tire parti de sa base de données étendue et de son expérience avec les menaces et les attaques de cybersécurité pour développer une suite de solutions plus proactive pour aider les entreprises à sortir de la cyberattaque qui augmente fréquemment. Les solutions développées et annoncées aujourd’hui sont les Symantec Managed Security Service - Advance Threat Protection (MSS-ATP) et Symantec Advanced Threat Protection Solution. Symantec veut appuyer les grandes sociétés spécialisées en cybernétique Les entreprises ont la responsabilité de garder les données sécurisées et ce travail est généralement délégué aux sociétés informatiques. Cependant, les outils disponibles pour les professionnels de la sécurité informatique n’ont pas toujours été aussi dynamiques ni adaptables que les att
GhostHook peut contourner les protections PatchGuard de Windows 10

GhostHook peut contourner les protections PatchGuard de Windows 10

L'actualité du piratage
Les vulnérabilités découvertes dans le noyau de protection du PatchGuard de Microsoft pourraient permettre aux pirates de planter des rootkits sur les ordinateurs exécutant le système d’exploitation le plus récent et le plus sécurisé du géant de l’informatique, Windows 10. Que sait-on de GhostHook ? Les chercheurs de CyberArk Labs ont développé une nouvelle technique d’attaque qui pourrait permettre aux pirates de contourner complètement PatchGuard et d’accrocher un code noyau malveillant (rootkits) au niveau du noyau. PatchGuard est un logiciel qui a été conçu pour empêcher le noyau des versions 64 bits du système d’exploitation Windows d’être corrigé, empêchant les pirates d’exécuter des rootkits ou de lancer un code malveillant au niveau du noyau. Cité par GhostHook, cette vulnérab
La navigation sécurisée proposée par Avast est tout sauf sûr

La navigation sécurisée proposée par Avast est tout sauf sûr

Mieux se protéger
Les logiciels antivirus proposent souvent un système de protection pour les navigateurs, surtout sur les sites bancaires et commerciaux. Mais sécuriser une navigation sur internet est plus difficile qu’il n’y parait. Comme en témoigne le navigateur Avastium de Avast, qui, au contraire, a exposé les ordinateurs des utilisateurs au vol de données. Une faille qui provient d’une erreur de programmation En modifiant le code open-source de Chromium (Google) pour créer Avastium, Avast a supprimé une protection qui a empêché un serveur Web d’accéder à distance aux fichiers locaux, mais pas à Internet, ou à exécuter des commandes locales sur le navigateur d’un client. Sans cette protection, les outils de développement de Chromium ont permis au serveur web de supprimer à distance le code JavaScrip