Choisir un antivirus

L’antivirus gratuit de Microsoft fait finalement du bon travail

L’antivirus gratuit de Microsoft fait finalement du bon travail

Choisir un antivirus
Microsoft Security Essentials (MSE), l’antivirus de Microsoft pour les systèmes d’exploitation Windows Vista et Windows 7, a toujours été une option « meilleure que rien ». Cela a peut-être changé, si l’on se réfère à la dernière évaluation de AV-TEST. De nouveaux tests encourageants pour l’antivirus de Microsoft Les derniers résultats des tests de sécurité effectués par le laboratoire allemand AV-Test sur Windows 7 sont désormais disponibles et, même si Microsoft Securit Essentials n’est toujours pas le meilleur moyen de sécuriser votre ordinateur, il remonte dans le classement et se place désormais au niveau de ses concurrents habituels, y compris Bitdefender, Kaspersky Lab, Norton ou encore Trend Micro. Il faut savoir que AV-TEST effectue régulièrement des évaluations de logiciels
Quel antivirus protège le mieux sur Mac ?

Quel antivirus protège le mieux sur Mac ?

Choisir un antivirus
« Mac ne peut pas être touché par des logiciels malveillants », voici le cri de ralliement de Apple lorsque la guerre entre Mac et PC a commencé. Ce cri a été vrai pendant un moment, mais plus maintenant. MacOS est susceptible d’être infecté, aussi bien par un Cheval de Troie que par Ransomware. Et si vous n’avez pas un dispositif de sécurité pour vous protéger, vous pourriez être la prochaine victime. La bonne nouvelle est que la grande majorité des programmes de protection MacOS offrent une excellente protection. La mauvaise nouvelle est qu’un logiciel bien connu appelé MacKeeper ne l’est pas, en particulier lorsqu’il s’agit de logiciels malveillants très puissants. Les recommandations de AV-TEST Cette information provient de AV-TEST, un laboratoire de test basé à Madgeburg en Allem
Une publicité malveillante qui infecte les smartphones Android

Une publicité malveillante qui infecte les smartphones Android

Choisir un antivirus
Une nouvelle campagne de propagande malveillante ne se contente pas de simplement rediriger votre navigateur vers des sites dangereux. Si vous utilisez un smartphone Android, une publicité malveillante télécharge et installe une application Android qui peut compromettre l’intégrité de votre smartphone tout entier. Néanmoins, le piège est facile à éviter, mais une fois qu’il surgit, il est difficile de s’en débarrasser. Ce nouveau risque pour les smartphones Android a été découvert par l’équipe de Zscaler ThreatLabZ, une société californienne spécialisée en sécurité informatique. Elle est tombée sur le problème en explorant les forums Godlike Productions, un foyer d’OVNI et de théories du complot. Pour une fois, les membres du forum avaient raison. Prévenir c’est guérir La bonne nouvel
Le patch d’urgence de Microsoft pour l’erreur fatale dans le programme antivirus intégré à Windows

Le patch d’urgence de Microsoft pour l’erreur fatale dans le programme antivirus intégré à Windows

Choisir un antivirus
Microsoft a annoncé un patch d’urgence pour corriger un grave défaut qui aurait permis aux pirates de désactiver, voire de détourner, le logiciel antivirus de Microsoft avec un simple tweet malveillant. Le patch arrive moins de 24 heures avant les mises à jour mensuelles programmées par Microsoft. Le fait que la société ne voulait pas attendre les retours des utilisateurs concernant la gravité de cette faille, qui, d’ailleurs, n’avait été découverte que quatre jours auparavant par des ingénieurs en sécurité de chez Google. De quelle faille s’agit-il ? La faille concerne la façon dont le moteur de détection de malware de Microsoft, partagé par Microsoft Security Essentials et Windows Defender, analyse JavaScript, un langage décodage commune utilisée dans les pages Web et d’autres appli
Une faille constatée au niveau des antivirus Android…

Une faille constatée au niveau des antivirus Android…

Choisir un antivirus
Alors que le système Android de Google connaît aujourd’hui un franc succès, cet élan se voit interrompu par le souci lié à la sécurité de ces sites. Effectivement, les logiciels Android ont beaucoup de difficulté à intercepter les malwares laissant ainsi de nombreuses séquelles aux terminaux, plus particulièrement aux informations personnelles des utilisateurs. Plusieurs chercheurs se sont alors concertés sur cette problématique pour savoir l’origine de cette faille. Une équipe constituée de chercheurs des universités de Caroline du Nord et de Northwestern a été immédiatement créée pour mettre en évidence ces différents problèmes. Un système ayant des faiblesses En premier lieu, ces chercheurs ont trouvé une faille au niveau du système Android. En effet, celui-ci exploite principaleme